Sign in / Join

Autos, motos, carburants, circulation : ce que proposent les candidats à l’élection présidentielle

Comme vous tous probablement, j’ai reçu hier par la poste (mercredi 6 avril 2022) les professions de foi des douze candidats à l‘élection présidentielle, dont le premier tour se déroule ce dimanche 10 avril 2022.

En matière de circulation et d’automobile, je me suis demandé quelle étaient les propositions de ces candidats. J’ai donc décidé d’éplucher tous ces documents pour vous restituer une synthèse des différentes prises de position.

Pour réaliser cet article, j’ai consulté en détail uniquement les documents imprimés reçus par courrier postal à quelques jours du scrutin, destinés à aider les électeurs à faire leur choix. Dans les programmes complets disponibles sur internet, d’autres mesures sont présentes ou détaillées. Je vous invite donc à vous y reporter si nécessaire. Différents comparateurs de programmes sont également disponibles sur le web. Comme celui-ci par exemple

Il est nécessaire de le rappeler, aucun candidat n’évoque dans ces documents papiers les restrictions de circulation qui se mettent en place partout en France, liées aux ZFE. Motus et bouche cousue, on ne parle pas de choses qui fâchent, alors que des millions d’automobilistes et de véhicules sont concernés à plus ou moins brève échéance par ces interdictions.

Dommage, en effet, car lorsque l’on fouille dans les programmes complets via les comparateurs évoqués ci-dessus, la question des ZFE est évoquée par certains candidats comme Eric Zemmour ou Nathalie Arthaud par exemple. Le premier propose de « mettre fin à l’interdiction de circuler pour certains véhicules » (lesquels ?). La seconde va beaucoup plus loin en proposant de "supprimer les restrictions de circulation liées à l'extension des Zones à faibles émissions dans les agglomérations de plus de 150 000 habitants". 

D’autres thèmes liés à la circulation automobile sont également évoqués dans ces programmes complets, comme les limitations de vitesse par exemple.

Voici donc, points par points, ce que j’ai trouvé dans les propositions imprimées des candidats à l’élection présidentielle, pour ce qui concerne les automobiles et leur circulation, les carburants et leurs taxes, les voitures électriques et le permis de conduire. Je note au passage qu’à aucun moment les deux-roues ne sont évoqués en tant que tels dans ces professions de foi. Comme si, tout simplement, les motos ne faisaient pas partie du paysage de la vie quotidienne.

>>> sur le prix et les taxes des carburants, les autoroutes, le permis de conduire, les contraventions de stationnement, les auto-écoles

Marine le Pen : «... dès mon élection je baisserai massivement les taxes sur le gazole, l’essence, le gaz, le fioul, l’électricité. Je réduirai également les tarifs des péages... »... Elle ajoute un peu plus loin dans le paragraphe consacré au pouvoir d’achat : « … Les taxes sur les carburants ont même été augmentées en 2017 et 2018 ».

Jean-Luc Mélenchon : « Le prix des produits de première nécessité sera bloqué et le prix de l’essence ramené à 1,40 euros ».

Eric Zemmour : « Rembourser 50% des frais de carburant des salariés et des fonctionnaires pour le trajet domicile-travail jusqu’à 40 euros par mois. Dans le contexte de la crise ukrainienne, plafonner le prix du carburant à 1,80 euros le litre. Supprimer le permis à point. Plafonner le amendes de stationnement à 17 euros ».

Fabien Roussel : « Gratuité du permis de conduire pour les moins de 25 ans. Baisse de 30 % des factures d’énergie et baisse des taxes sur les carburants ».

Jean Lassalle : « Baisser la TVA sur les hydrocarbures de 20 % à 5,5 % »

Anne Hidalgo : « Diminuer la facture énergétique et le prix du carburant par la baisse de la TVA. »

Nicolas Dupont-Aignan : «  Suppression de la TVA sur la taxe sur les carburants, renationalisation des autoroutes et suppression des péages en 5 ans, suppression du permis à point et vraies sanctions contre les chauffards, auto-financement des heures d’auto-école en échange de travaux d’intérêt général pour les jeunes ». 

>>> sur les transports collectifs :

Yannick Jadot : « ...TVA à 5,5 % sur les transports collectifs ».

Philippe Poutou : « Développement et gratuité des transports en commun »

>>> sur les véhicules électriques et la transition écologique en matière de transport :

Valérie Pécresse annonce dans ses 25 mesures : « Grâce au livret vert, 120 milliards d’euros pour la transition écologique, l’investissement dans tous les transports et la rénovation énergétique »

Emmanuel Macron : « Nous investirons dans les secteurs qui seront dans le futur les principaux viviers d’emploi : énergies renouvelables, nucléaire, batteries voitures électriques... » Et de préciser dans le chapitre Un pacte pour la production : « … une offre abordable de voitures électriques pour tous grâce à une filière 100 % française ».

Anne Hidalgo : « Subventionner l’achat ou la location de véhicules électriques »

Nicolas Dupont-Aignan : «  Coopération autour de projet concrets (lutte contre le cancer, Alzheimer, voiture propre)…. »

Enfin, la seule candidate à ne rien proposer dans sa profession de foi imprimée dans les domaines qui nous intéressent ici est Nathalie Arthaud qui se contente d’une formule incantatoire : « La flambée des prix des carburants, du gaz, de l’électricité et de nombre de produits de première nécessité ne gêne pas les grandes fortunes ».

 

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à commenter ci-dessous, à partager et à nous envoyer vos contributions à : contact@motormecanicklassic.com

1 commentaire(s)

Laisser un commentaire